in

FIBRE : Ivry ou l’éloge de la déconnexion

Eloge de la déconnexion?

Depuis Péricles, couper les voies de communication a été une habitude. Désormais, ce sont les voies numériques qui sont en jeu. Des autoroutes de fibres optiques entre Paris et la province ont été sabotées. A qui profite le crime? En tout cas, c’est certainement le bon moment pour faire le point sur la connectivité d’Ivry.

En 2019, pour la 13e année consécutive, Ivry a obtenu le plus haut niveau du label Ville Internet”. Et le successeur des PTT, l’opérateur historique, “La société Orange a déposé un schéma directeur pour être l’opérateur de zone sur le territoire d’Ivry-Sur-Seine. Elle s’est engagée auprès de la Ville à déployer la fibre en 2018-2020 sur l’ensemble du territoire ivryen (déploiement horizontal, vertical et raccordement des logements).” (https://www.ivry94.fr/538/ivry-a-haut-debit.htm) Tout doit donc se passer pour le mieux, le service public étant habilement concédé dans une commune à si haut niveau de service public. Chaque citoyen ivryen pourra utiliser au mieux les nouvelles technologies pour travailler, s’instruire, s’amuser. Et participer nombreux aux différents ateliers participatifs de FiFi sans bouger de son canapé.

La carte en ligne de l’ARCEP (https://cartefibre.arcep.fr) devrait souligner cette avance technologique. Sauf que, heu, pas vraiment… Certains départements de province se distinguent, signe d’une politique publique volontariste et d’investissements judicieux. L’Île-de-France, dense et même très dense, forme également un gros bloc bleu foncé. Paris, le Val-de-Marne.

Et une commune tranche

Ivry figure en bleu clair pour un taux de couverture annoncé de 50 à 80 % seulement. Allons bon, encore une preuve du désengagement de l’Etat? Ou plutôt une légèreté dans la gestion de ce dossier.

Il suffit de vérifier sur le site de l’ARCEP si une adresse est connectée. Pour la rue Mirabeau, elles ne le sont pas toutes. Loin de là. Le site communal invite chaque copropriété à inscrire le sujet à l’ordre du jour des assemblées générales. Mais pour les immeubles relevant du logement social, la connection par la fibre n’est, là aussi, pas totale. D’ailleurs, quand par hasard une trappe est ouverte sur une chambre de tirage de câbles de cette rue, on se rend compte du désastre…

Le boîtier tient par un brin de fibre. Eloge de la déconnexion?

NOTES CET ARTICLE :

135 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

Metal coins arrondis, Style néo-industriel

Du Design Urbain et du Jaune…

Rue Mirabeau : Journée Propreté ou Journée saleté ?