in

6 mois après la visite de M. le Maire, Fina Arte attend toujours…

6 mois après la visite de M. le Maire et ses promesses, rien n’a changé pour Fina : sa maison est toujours fissurée et l’immense cube bleu lui barre l’horizon. Fina n’est pas une élue victime d’agression, elle est juste une citoyenne normale victime d’une violence plus sournoise, celle des puissants contre les faibles.

Une visite et des promesses

Comme il l’avait promis, M. le Maire s’est rendu chez Fina, accompagné de son assistante/chargée de mission Urbanisme, de son 1er Adjoint délégué à l’Aménagement de la Ville et du juriste de l’Urbanisme Réglementaire.
M. Bouyssou a promis et s’est engagé à trouver des solutions définitives aux problèmes de Fina. Verbalement.

“Fina, j’engage ma responsabilité personnelle de maire à reconnaître la légèreté avec laquelle les Services de la mairie ont accordé ce PC dans un tel environnement”

Philippe Bouyssou

Sur les dégâts provoqués par le chantier voisin sur sa maison, les fissures, la hauteur anormale du projet, les terres non consolidées qui menacent gravement la maison de Fina, M. le Maire a promis de sortir les grands moyens :

“Fina, je demande que les équipes techniques viennent sur place pour reprendre de A à Z l’enchaînement de toutes ces irrégularités”

Philippe Bouyssou

La lettre de M. le Maire contredit ses propres promesses

De retour à sa Mairie et sans doute après consultation avec ses conseillers, M. le Maire envoie une lettre à Fina dans laquelle il “oublie” la totalité de ses promesses.

“Votre propriété est concernée par une perte d’ensoleillement lié au projet sis …. Cette partie du projet n’a pas pu faire l’objet d’une discussion en réunion publique comme c’est l’habitude à Ivry… Je dois reconnaître que la mairie a manqué de vigilance sur les conséquences du projet pour les riverains…

Cependant je tiens à m’en excuser officiellement et à vous réaffirmer la disponibilité de la mairie pour vous accompagner si nécessaire…”

Philippe Bouyssou

Dans sa lettre laconique, M. le Maire oublie de signaler qu’il a lui même abrogé 2 arrêtés municipaux, de ses propres services, qui soulignaient la mise en péril de la maison de Fina par les travaux du chantier !

Pire, il résume les déboires de Fina à une simple “perte d’ensoleillement”, alors que sa maison est fissurée , que son terrain est menacé par un glissement pour non consolidation et que le projet en question est d’une hauteur surdimensionnée qui écrase littéralement la propriété de Fina.

Quant au fameux “Rapport des équipes techniques pour reprendre de A à Z l’enchaînement de ces irrégularités”, Fina l’attend toujours 6 mois après !

Un chantier bien encombrant

En plus de tous les dangers qui affectent la maison de Fina, le chantier mitoyen se permet quelques libertés très curieuses : le fil de téléphone de Fina est ainsi mis à nu et encastré sous un mur de gabions, gabions qui dépassent allégrement l’alignement réglementaire sur la chaussée. Et pour finir, “on” a posé un grillage sur le mur de la maison de Fina, sans son accord, pour sans doute bricoler un “renforcement” de façade ?

Et pourtant les déboires de Fina sont reconnus

Un calvaire qui dure depuis 2019 ! Les solutions sont évidentes, Fina ne cesse de les clamer depuis le début de son calvaire :

  • Consolidation de ses terres en priorité absolue
  • Réparation de tous les dégâts intérieur/extérieur
  • Alignement du bâti voisin sur la ruelle entraînant un étage de moins
  • Modification de la couleur du revêtement

Et pour les étourdis de la Mairie, elle a mis une pancarte sur sa façade :

Merci pour le lot de consolation !

À défaut de régler son grave problème, la Mairie d’Ivry a quand même de l’humour : Fina a été primée parmis les lauréat du concours municipal “Balcon Fleuri” ! Un Sac plein de gadgets publicitaires pour bien bichonner ses plantes.

Et une lampe à énergie solaire svp ! pour une Mairie qui reconnaît officiellement que la maison de Fina a subit une “perte d’ensoleillement”, c’est assez cocasse, pour ne pas dire sadique.

Fina préfère en rire plutôt que d’en pleurer.

Mardi 16 novembre : un mardi du Maire avec Fina

Fina est partie au Mardi du Maire, avec une pancarte pour être vue et entendue.
Tout le monde pouvait la lire au-dessus de sa tête et elle la tournait régulièrement.
Certaines personnes sont venues lui poser des questions.
M. le Maire est venu dire bonjour et a demandé à Fina :

“c’est quoi ça Fina ? qu’est-ce qu’il se passe, expliquez-moi …”

Si si, il a osé. On a tendu le micro à sa voisine et soutient Chantal, qui a tout expliqué.
A la fin, M. le Maire a promis à Fina, devant tout le monde, de s’occuper très vite de son “histoire”.

15 jours après, toujours aucune nouvelle de la Mairie….

Encore une promesse ?

SUR LE MÊME SUJET :

NOTES CET ARTICLE :

130 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passerelle “La Sente” : petits arrangements entre amis

Pour le climat, à Ivry, on… subventionne sa clientèle