in

Encore de nouvelles BAV à Ivry, alors que ce système a prouvé son échec !

De nouvelles Bornes viennent d’être installées à la cité Zetkin et 16 autres doivent l’être prochainement sur le projet des anciennes Imprimeries du Monde à Ivry Confluences.

Depuis des années, les Ivryens voient fleurir des Bornes d’apport Volontaire (BAV) sur l’espace public et en constatent les effets dévastateurs.

Pour 100 tonnes de déchets collectées, 1/3 est ramassé autour des BAV chaque mois

bav-ivry-sur-seine
Nouvelles BAVà la cité Zetkin, Ivry-sur-Seine

N’importe quel élu rationnel, à la lecture de ces chiffres, renoncerait. C’est d’ailleurs ce que font la plupart des villes franciliennes confrontées à la même réalité.

Mais non Ivry ne renonce jamais, ne se remet jamais en question ! C’est un échec patent. Mais on continue, de nouvelles bornes viennent d’être installées à la cité Zetkin et 16 autres doivent l’être prochainement sur l’opération du Monde à Ivry Confluence.

Pourquoi autant de réticences à abandonner une mauvaise idée ?

Les seuls bénéficiaires sont les promoteurs qui économisent quelques mètres carrés dans leurs programmations immobilières. Fini les locaux poubelles. Une des contreparties avec l’économie sur la qualité, aux prix maîtrisés…

Écologiquement, c’est catastrophique

Autant d’ordures ménagères déversées sur la voie publique, c’est un enjeu sanitaire majeur, une question de salubrité publique.

Déplacer une charge privative sur le service public, c’est déresponsabiliser les usagers et perdre en qualité et efficacité de tri et de respect de l’environnement.

Et inévitablement, l’absence de local poubelle empêchera toute extension de la collecte des déchets alimentaires, actuellement expérimentée sur le quartier Monmousseau et que la municipalité laisse mourir discrètement, sans aucune publicité, ni aucun moyen pour l’optimiser. C’est pourtant indispensable pour continuer à réduire la quantité de déchets ménagers et ainsi espérer voir disparaitre l’incinération. Les actuelles informations sur les fumées toxiques projetées du Syctom ne devraient-elles pas faire réagir !?!

Économiquement, c’est également un très mauvais calcul

Il a fallu créer une collecte dédiée avec un équipement spécifique pour soulever ces conteneurs enterrés, sans faire d’économies sur la collecte classique des bacs puisque seules quelques unités sont retirées des parcours. Un véhicule et un agent sont dédiés de plus à temps plein sur le ramassage des dépôts sauvages que les BAV génèrent, coûts pris en régie sur le budget de la ville. A cela s’ajoutent le lavage des bornes, aux frais de la collectivité, deux fois par an, alors que celui des bacs est assuré par les particuliers, et leur maintenance. Aujourd’hui à Ivry environ une borne est cassée chaque semaine.

Politiquement : Quel idéal politique visons-nous en récupérant sur la voie publique toutes les poubelles de toutes les nouvelles résidences collectives ?

A quel besoin concret des administrés répondons-nous en installant des équipements de plusieurs mètres carrés sur d’immenses trottoirs bétonnés ?

Bétonner, Densifier, Dégrader, voici la devise de cette municipalité !!

Il me semblait avoir compris que les Ivryens voulaient plutôt des arbres, des rues propres, un espace public partagé et agréable…

Il serait temps pour notre maire de reconnaître ses erreurs et d’arrêter l’hémorragie.

NOTES CET ARTICLE :

390 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CM-Ivry-17fevrier2022

Conseil Municipal : un “voeu d’urgence”… et c’est tout

Metal coins arrondis, Style néo-industriel

Du Design Urbain et du Jaune…