in

Imbroglio CDC à Ivry : qui croire ?

Après un long silence gêné, la mairie d’Ivry, par la voix de M. le Maire, décide enfin de communiquer sur l’imbroglio CDC à Ivry.

Dans une déclaration publiée sur le site de la Mairie d’Ivry, M. Bouyssou affirme que :

“Ce n’est pas un renoncement, c’est juste une ultime interrogation.”

AH BON ! “une ultime interrogation” alors que le déménagement de la CDC à Ivry est annoncé officiellement par…le Maire himself !

Et d’ajouter, optimiste :

“À l’heure de regrouper à Ivry ses 3000 collaborateurs éparpillés sur une dizaine de sites, la Caisse des dépôts a décidé de se donner six mois de réflexion supplémentaire

Sauf que ce n’est pas la version du syndicat UNSA, de la CDC :

Dans un article publié sur son site, la section syndicale affirme que la décision de l’abandon du déménagement de la CDC à Ivry leur a été officiellement communiquée par le DIRECTEUR GÉNÉRAL :

“En effet, le Directeur général l’avait annoncé aux organisations syndicales représentatives lors du CUEP (Comité Unique de l’Etablissement Public) du 15 décembre 2021.”

Face à ce flou artistique, la section syndicale demande à sa Direction générale de clarifier officiellement sa position :

“Afin de discuter dans la sérénité, l’UNSA souhaite que la Direction générale, qui n’a pas semble-t-il souhaité échanger avec les journalistes sur le sujet, ne souffle pas le chaud et le froid ! “

Un dossier bâclé ?

Comment peut-on annoncer officiellement que la CDC déménage à ivry pour ensuite rétropédaler et dire que finalement le projet est l’objet d’une “ultime interrogation” ?

De l’amateurisme ? Du populisme ?

Selon une source de la Mairie d’Ivry, élu de la majorité municipale, le dossier “CDC” été bâclé dès le début. Des réunions auraient eu lieu entre la Mairie, représentée notamment par Romain marchand, et la CDC sur ce projet et aucun accord définitif et officiel ne serait signé, juste des promesses et des déclarations d’intention.

Mais la mairie d’Ivry, par les voix de son Maire, Philippe Bouyssou et de son Adjoint, Romain Marchand, aurait précipité l’annonce de l’installation de la CDC à Ivry sans attendre le OK définitif et officiel.

Quand la propagande fait office de politique de développement !

NOTES CET ARTICLE :

135 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8

Avenue Jean Jaurès : la lente agonie

PHOTO : PCA-Stream Philippe Chiambaretta Architecte.

Série “CDC à Ivry or Not” – Épisode 3