in

Régie Publique de l’Eau : Un simulacre de démocratie !

NOUS EXIGEONS LA PUBLICATION DE TOUTES LES INFORMATIONS FINANCIÈRES ET UNE NOUVELLE CONSULTATION !

La gestion de l’eau est une question importante parce qu’elle touche un bien essentiel et inestimable, qui doit être accessible à tous, un bien qui doit être de qualité et au meilleur coût possible.

Cela ne doit pas devenir une guerre de religion, au prétexte que dès lors que sa gestion en serait confiée à une entreprise privée, l’eau serait accaparée par les forces du marché, ou dès lors qu’elle serait gérée en régie municipale, nous rentrerions par bonheur dans un avenir radieux.

La vérité est bien différente

L’eau est une ressource essentielle qui nécessite des infrastructures de qualité, une politique d’entretien rigoureuse et une maintenance élevée pour satisfaire une exigence de qualité. La gestion de l’eau nécessite des investissements importants. Dès lors que ces deux principes sont respectés, actés et chiffrés, toutes les solutions sont envisageables, privées ou publiques.

À une seule et unique condition, celle de pouvoir comparer le prix à qualité égale et à investissements comparables. C’est ce que nous avions demandé en Conseil municipal lors du vote sur ce sujet de première importance.

À une seule et unique condition qui vaille, c’est que le processus de décision soit démocratique et transparent, dans l’intérêt de tous les habitants d’Ivry-sur-Seine, et qu’il associe tous les groupes politiques représentés au sein du Conseil municipal. C’est aussi ce que nous avions demandé lors du Conseil municipal au moment du vote.

Sur ces deux points absolument fondamentaux, nous n’avons eu aucun retour, et avec nous tous les habitants d’Ivry-sur-Seine.

À VOTRE AVIS …

[totalpoll id=”296698″]

Nous ne possédons aucun document, aucune analyse qui permettrait de considérer que, à investissement comparable et à qualité égale, le prix de l’eau pour les Ivryennes et Ivryens serait moins élevé.

Nous ne disposons d’aucune information sur les conditions réelles de sortie du SEDIF et les coûts que cela engendrerait pour tous les habitants, car est-ce nécessaire de le rappeler, cette décision, si elle a un coût et elle en aura un, pèsera sur les finances de la ville et sera répercuté automatiquement et immédiatement dans le prix de l’eau que chacun d’entre nous devra régler.

Nous n’avons droit qu’à une posture, une de plus, sur la mission salvatrice de se libérer des forces maléfiques des marchés financiers. Nous n’avons droit qu’à une seconde posture, bien plus inacceptable, à nos yeux d’élus qui s’inquiètent de la désaffection d’une partie des citoyens pour la vie démocratique de leur commune, de leur ville ou de leur pays, comme le démontrent les faibles taux de participation lors des échéances électorales, sur la consultation des habitants.

Sur quoi sommes-nous consultés ? Sur une question très simple, trop simple pour être honnête : pour ou contre ? Pour l’eau libérée ou l’eau captée par le marché ?

Mais pour qui nous prend-on ? Quand, à la rentrée scolaire, les parents que nous sommes doivent faire des achats pour leurs enfants, la question concrète n’est pas : «  Êtes-vous pour ou contre acheter un nouveau cartable ? » Mais bien est-ce nécessaire ? Et si oui quel type de cartable par rapport au prix ? 

Non, ici, le prix, les investissements, tout ceci n’a aucune importance… Votons et cela suffira puisque de toutes les manières, la décision a déjà été prise. Feignons donc de consulter, il en restera toujours bien quelque chose ou surtout quelqu’un qui nous dira un jour : « Mais après tout vous avez pu vous exprimer. »

Nous pourrons tous dire à cette personne, à commencer peut-être par le maire de notre ville :

Monsieur Bouyssou, organiser une consultation sans prendre le soin de nous donner les informations nécessaires pour se faire une réelle opinion, ne pas vérifier si celles et ceux qui s’expriment à cette occasion, soit en retournant une enveloppe, soit en votant sur le site, ne votent pas plusieurs fois sous différentes identités et différentes adresses e-mail, c’est simplement démontrer à la face des habitants que vous-même avez acté depuis le départ que cette consultation fait partie d’une mascarade organisée sans conséquence pour peser sur vos choix, sans vous préoccuper une seule seconde de faire respirer la vie démocratique en associant réellement vos concitoyens à l’avenir de notre ville.  Et quand il faudra subir les conséquences dommageables de votre décision déjà arrêtée pour les finances de la ville, ceux-là même dont vous méprisez la voix, lors de cette pseudo-consultation ouverte à toutes les manipulations de vote possibles, alors devront une nouvelle fois ouvrir les cordons de leur bourse pour financer vos rêves de monde hors du marché.

Par respect pour nous tous, Monsieur le Maire, nous vous demandons d’annuler cette consultation et d’en organiser une véritable dans les mois qui viennent en donnant tous les éléments d’information qui permettront aux Ivryennes et Ivryens de se prononcer en connaissance de cause. Nous sommes prêts à participer à la préparation de cette consultation  et des modalités de contrôle des votes exprimés.

NOTES CET ARTICLE :

129 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ex-siège Gendarmerie - Ivry-Port

Ex-siège Gendarmerie : Quelle utilité ?

Régie Publique de l’Eau : À quoi rime cette concertation ?