in

Tous O’ Berges ? Oui, mais pour y faire quoi ?

Tous O' Berges ? oui mais pour y faire quoi ?

On se prend quand un pot sur une péniche à Ivry ?

Voici un bon plan pour profiter de vos soirées ivryennes les pieds dans l’eau :

Péniches sur les berges de Paris

Mais non c’est pas à Ivry, ne rêvez pas !

La seule péniche amarré sur les berges d’Ivry est à l’image de la ville et de son intérêt pour la Seine : Un dépotoir flottant digne d’un décor de Mad Max.

La seule péniche amarré sur les berges d’Ivry

Quand on voit les péniches amarrés juste à la frontière d’Ivry vers Bibliothèque François Mitterrand, on se demande si on vit sur la même planète.

Ivry-sur-Seine ou Ivry-sans-Seine ?

Quel est donc ce problème existentiel entre Ivry et sa Seine ?

De village agricole, Ivry se transforme au cours du XIXe siècle en une ville industrielle. Des chantiers de bois s’installent le long de la Seine. Il y avait même une plage fluviale ! Mais ça, c’était avant.

La crue de la Seine de janvier 1910 : le traumatisme urbanistique ?

La crue de janvier 1910 compte parmi les plus importantes connues par la Seine. L’insuffisance et le défaut d’étanchéité des murailles qui endiguent le fleuve et les mauvaises conditions météorologiques en sont les causes principales. A Ivry, des centaines d’habitants du quartier du Port doivent être évacuées et de nombreuses usines sont sinistrées. Sur divers bâtiments de la ville, plusieurs repères de crue, rappellent la hauteur maximale atteinte par les eaux du fleuve.

Depuis, Ivry ne cesse de tourner le dos à son fleuve jusqu’à l’ignorer complètement.

Alors que les Berges de Paris sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, changeant au fil du temps dans leurs usages et leurs paysages urbains jusqu’à nos jours, Les berges d’Ivry ont connu une inertie inexplicable.

Pas d’aménagement, pas de mobilier urbain, aucune péniche amarrée, le vide sidéral, comme si cette portion aux innombrables potentialités économiques était rangée dans une cave oubliée par la Municipalité.

Pour terminer, admirez cet “accès principal” aux Berges d’ivry. Il date du siècle dernier, comme si Ivry avait peur de s’ouvrir à son fleuve ni d’y créer des activités socio-économiques sur ses quais :

Une “entrée principale” des berges d’Ivry, wow ça claque !

NOTES CET ARTICLE :

129 Votes
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berges de Seine : un écrin naturel épargné par la bétonisation ?

Régie Eau Ivry

“Votation citoyenne” sur la gestion de l’eau : Le gag !